La Chouannerie du Nord-Mayenne 1795

La Chouannerie du Nord-Mayenne

1795

 

La Chouannerie du Nord, jusqu’ici la moins connue, embrassait les trois districts de Mayenne, Ernée et Villaines-Lassay. A son origine, elle était divisée en divers centres d’action ayant chacun son autonomie propre. Elle eut pour initiateurs, après les persécutions religieuses, les anciens soldats de la Petite-Vendée. Ceux-ci trouvèrent facilement des partisans dans les paroisses du Bas-Maine qui s’étaient particulièrement signalées par leur opposition à l’installation des intrus et au recrutement du 15 août 1792.

En 1795, Louis de Frotté, ancien lieutenant au régiment Colonel-Général, fit de tous ces éléments épars un corps homogène, en réunissant sous son autorité les bandes de chouans qui s’étaient formées, l’année précédente, à l’instigation de quelques chefs hardis dont la plupart n’ont pas d’histoires.

 

Louis de frotte

Louis de Frotté

 

La plus ancienne et la plus importante fut celle d’Ambrières qui donna son nom à toute la division. Elle eut pour premier organisateur Robert Julien Billard de Veaux dit Alexandre. On lui doit d’avoir remis à Louis de Frotté ses meilleurs soldats. Ayant rencontré Frotté à la conférence de la Mabilais, celui-ci lui expose ses projets, et Billard se range sous les ordres du général normand, qui le nomme commandant en second de la division d’Ambrières.

A la mi-mai 1795, Frotté parti de Flers avec Billard de Veaux et deux officiers vint à Ambrières prendre son commandement et recevoir la soumission des chefs de paroisses.

Au combat de Saint-Jean-du-Bois, Billard de Veaux fait des prodiges de valeur. A la suite du combat, Louis de Frotté lui remit un ruban blanc sur lequel les dames royalistes de Lassay avaient brodé cette devise : « Pro Deo, pro Rege » et lui dit : « Prends mais une autre fois ménage-toi davantage ».

Dès lors, la vie militaire d’Alexandre Billard de Veaux sera intimement lié à celle de Frotté, l’un des chefs les plus remarquables de l’insurrection de l’ouest, par son intelligence, l’énergie de son caractère et son talent d’organisateur. Sa devise : « La religion, le roi ou la mort ».

La division d’Ambrières, alors forte de 1000 hommes, presque tous recrutés dans le pays, étendait son action sur Domfront, Juvigné-sous-Audaine (Orne), Pré-en-Pail, Villaines, Gorron et Mayenne.

Ses principaux officiers étaient : les trois frères Fortin : François, René-Jérôme et Jean-Baptiste-Julien, capitaines ; Bernard Papoin ; Thomas Cosseron dit Pas-Perdu, capitaine-major de la division ; François Châtelier dit La Fleur, lieutenant en 1795, chef de bataillon en 1799 ; Gabriel Coignard lieutenant de 1795 à 1798 puis capitaine en 1800 ; Pierre Pacory dit La Frime.

On trouve encore souvent cité parmi les capitaines qui feront les deux guerres avec distinction et conserveront leurs grades à la Restauration : Jean Chevalier de Saint-Loup-du-Gast ; René Raimbault dit Ferdinand de Chantrigné; François Beauvais de Saulges ; Moriceau dit Dubourg de Mayenne ;  Graindorge dit La Grenade  de Saint-Fraimbault-les-Lassay ; Jean-Baptiste Migoret-Lamberdière de Lassay, qui aura sous ses ordres ses deux jeunes frères dits Fresnay et Montreuil ; Charles Echivard dit La Rose de Rennes-en-Grenouille ; Bansard dit Sans-Soucis de Niort ; Garnier dit La Couronne de Mayenne. Cette pléiade d’officiers, presque tous sortis du rang, offrira des garanties de dévouement et de moralité qu’on ne trouvera dans les chefs des autres divisions.

 

Division du Nord Mayenne -  (ordre de bataille de 1795)

Louis de Frotté en assure le commandement et la réorganise. Ses officiers sont : Chateauneuf dit  Achille le blond, Alexandre Billard de Veaux dit Alexandre, Jean Mérille dit  Beauregard  et l’émigré Bouessay.

400 fantassins et 45 cavaliers occupent Grazay, Champéon, Le Horps, Javron, Thuboeuf, Ambrières, Oisseau et Chantrigné.

 

*Les 15 et 16 septembre 1799, 200 chefs chouans (Maine, Anjou et Bretagne) sont réunis au château de la Jonchère à Pouancé. Avec eux se trouvent 1200 chouans. Ils veulent la reprise de la guerre. Ce sera le 14 octobre 1799 !

Les grands commandements sont distribués : Cadoudal (Morbihan), Suzannet (Vendée), Bourmont (Maine et Pays Chartrains), Autichamp (rives de la Loire, Chatillon et La Prevalaye), Louis de Frotté (Normandie et nord Mayenne). Les insurgés prennent le titre de « Mécontents ».

×