Ordre de bataille Chouannerie du Maine

Ordre de bataille de la Chouannerie du Maine

 

Première guerre : 1792 à 1793 et Seconde guerre de janvier 1794 au 17 juillet 1796 (Traîté de La Mabilais)

 

Division de Jean Chouan dite de Saint-Ouen-des-Toits

Zone Ouest

 

Jean chouan st ouen

Jean Cottereau dit Jean Chouan

 

Etat-major : Jean Cottereau dit Jean Chouan, capitaine faisant fonction de chef de bataillon ou de division puis Delière ; Morière capitaine faisant fonction de chef de bataillon ou de division ; François Cottereau lieutenant

 

Division de Rochambeau dite de La Chapelle-au-Riboul

Zone Nord-est

 

Etat-major : Le Métayer dit Rochambeau, chef de division; Renault dit l’Invincible commandant en second

 

Division d’Ambrières

Zone Nord

 

Etat-major : Monsieur de Saint-Paul-Langeard

 

Division Chateauneuf dite d’Ernée

Zone Nord-ouest

 

Etat-major : Monsieur Lelasseux puis Messieurs de Montécot et de Chateauneuf

 

Division Taillefer-Tercier dite de Vaiges

Zone Est

 

Etat-major : Jacques de la Mérouzières dit Monsieur Jacques, Michel Jacquet dit Taillefer puis le général Claude-Augustin Tercier dit Adolphe chef de division

 

General tercier

Général Claude-Augustin Tercier de Vuadens dit Adolphe

 

 

Division de Jambe d’Argent dite de Quelaines

Zone Centre-sud-ouest

 

Jambe d argent 1

Jean-Louis Tréton dit Jambe d'Argent

 

Etat-major : Jean-Louis Tréton dit Jambe d’Argent, chef de division puis Vallois ; Jean Bézier dit Moustache adjudant ; chefs de cantons, Noël Jamois dit Place-Nette, Charles Harnois dit Mousqueton.

 

Division Coquereau-Gaullier dite de Daon

Zone Sud-est

 

Etat-major : Coquereau, chef de division, puis Gaullier; Moquereau, adjudant

 

Division Lecomte dite de Craon

Zone Sud-ouest

 

Etat-major : commandant Lecomte chef de division puis Narcé ; Binet, aide de camp; Chef de cantons en 1796 : Allard (Cossé, Denazé, Athée, Livré, Ballots)

 

 

 

Troisième guerre :  du milieu 1799 à février 1800

 

Armée Catholique et Royale du Maine dite de Bourmont

 

General bourmont

Maréchal de Bourmont dit Renardin

 

Légions pour le Bas-Maine et le Haut-Anjou

 

Etat-major : Louis-Auguste-Victor de Ghaisne, comte de Bourmont, général en chef ; Claude-Augustin, chevalier de Tiercé, commandant en second ; Louis-Hyppolyte-Joseph de Maures, vicomte de Malartic, major général ; chevalier de Chateauneuf, adjudant-général ; chevalier de Lavolvène dit Paraillusky, adjudant-général ; Lecointe de Guéfontaine dit Dehain, adjudant-général ; chevalier de la Motte-M’Hervé, adjudant-général ; Jean-René de Chappedelaine, adjudant-général ;

 

Commandants de légion

 

1ere légion – Château-Gontier :

  • Marin-Pierre Gaullier dit Grand-Pierre, chef de légion ;
  • Pierre-Ambroise Gougeon de Lucé, major ;
  • Pierre-Honoré-Victor de Conrad de Mahé de la Richerie, capitaine ;
  • Le Tessier dit Aza, commissaire ;

 

3eme légion – Ernée :

  • Henry-Gabriel, chevalier de Châteauneuf, chef de légion, adjudant-général ;
  • Brel, commandant en second ;
  • Girod, capitaine, chef d’escadron de cavalerie ;
  • Eugène de Gasté de La Pallu, lieutenant ;

 

4eme légion-Cossé-le-Vivien

  • Joseph-Marie du Quereron dit Saint-Hubert, chef de légion ;
  • Bernard-Germain Guérin de La Houssaye, capitaine, chef d’escadron de cavalerie ;

 

5eme légion-La Chapelle-au-Riboul

  • Jean Mérille dit Beauregard ;
  • Du Hardas d’Hauteville, major ;

 

7eme légion-Rive gauche de la Mayenne (Vaiges)

  • Jean-Baptiste-Claude de Joybert dit Lheureux, chef de légion ;
  • Ambroise-Marie-Sougé dit La Musette, major ;
  • Croisel, aide-major ;
  • Henry-Charles-Antoine Desfossés dit Bangala, capitaine ;
  • Laine, commissaire ;

 

8eme légion-Rive droite de la Mayenne (Saint-Ouen-des-Toits)

  • François-Marie, marquis de Menars, chef de légion ;
  • Hyacinthe de Baye dit Belfort, major ;
  • Guy-Joseph Ollivier, alias Ollivier Gannerie, capitaine aide-major ;
  • Poitevin dit Constant, quartier-maître ;

 

 

 

Quatrième guerre : du 1er mars au 22 juin 1815 (Cent-jours)

 

Un arrêté royal du 1er mai 1815 avait été envoyé depuis Gand, comportant les instructions et l’organisation de l’armée.

 

Nord de l’Anjou et du Maine

5eme corps du général d’Andigné

 

Louis d andigneLouis d'Andigné

 

  • Bernard de La Frégeolière dirigeait la Mayenne avec Gaullier et René Cottereau (ancienne armée de Scépeaux)
  • Comte d’Ambrugeac avec François Châtelain dit Tranquille (Haut-Maine)

 

Bernard de la fregeoliere

Bernard de La Frégeolière

 

Néanmoins le manque d’armes de guerre et de munitions, par suite de son éloignement de la côte et de l’escadre anglaise, centre de ravitaillement, réduisit à une faible action cette zone. Il entama les hostilités le dernier soit le 27 mai 1815. La « Petite Chouannerie » de 1815 a duré moins de quatre mois, peu meurtrière et « humaine », elle a coûté trois généraux et 200 morts à la chouannerie. Elle a été surnommée « la guerre de velours ».

 

Cinquième guerre : de mai 1832 à janvier 1833

 

L'Armée catholique et royale est reformée en 1832 lors de la cinquième Guerre. La Vendée et le Maine opposent Légitimistes et Orléanistes dans le but de renverser Louis-Philippe Ier, proclamé Roi des Français à la suite de la Révolution de Juillet. L’Armée Royale est commandée par le Maréchal de Bourmont et s’articule autour d’un état-major et de deux armées.

La 2eme armée de la rive droite est commandée par le Maréchal de camp Clouet. Sept corps composent cette armée. Le Maine constitue la zone d’action du 4e corps d’armée commandée par Monsieur Camille de Pontfarcy.

 

1211470544390 1951892989

Général Louis Clouet

 

×